Tuesday, 19/6/2018 | : : UTC+2
Magazine collaboratif en ligne

Un voyage culturel et écologique au cœur des territoires péruviens

Un voyage culturel et écologique au cœur des territoires péruviens

Doté d’un écosystème varié, le Pérou est une destination phare pour les amoureux de la nature. Cette contrée est un paradis, abritant d’innombrables faunes et flores endémiques de l’Amérique du Sud. Généralement visibles dans les zones protégées comme le parc national de Manú, les espèces de mammifères, reptiles et volatiles cohabitent en toute tranquillité dans un milieu sauvage. Une randonnée accompagnée dans cette localité constitue une expérience à couper le souffle pour les voyageurs qui veulent s’immerger dans les profondeurs de l’Amazonie péruvienne. Par ailleurs, le Pérou est également une destination de choix pour les amateurs de légendes précolombiennes. Cette contrée renferme des vestiges incroyables qui tracent le passé d’un grand peuple d’antan, les Incas. Les sites archéologiques et les sanctuaires sacrés qui ornent le paysage de cette magnifique nation méritent un détour pour les curieux qui désirent vivre une aventure hors du commun à travers l’histoire. Ils seront sur les traces d’une civilisation qui en fascine plus d’un, depuis la ville de Cuzco jusqu’à la citadelle de MachuPicchu.

Explorer la faune et la flore amazonienne dans le parc national de Manú

S’étendant sur 1 500 000 hectares, le parc national de Manú est le lieu idéal pour découvrir la jungle sud-américaine. C’est l’un des lieux très prisés des admirateurs de la faune amazonienne qui souhaitent passer des vacances au Pérou. Un nombre incalculable d’espèces y ont élu domicile, dont celles en voie de disparition, comme la loutre géante, le jaguar et les chats des Andes. La forêt offre un refuge aux primates dont une majorité de singes. Un guide agile et expérimenté est utile pour observer ces animaux étonnants, à travers les sentiers quasi sauvages qui traversent le cœur de l’épaisse jungle péruvienne. La meilleure manière d’apercevoir les oiseaux est de sillonner les abords de la rivière Manù. Les rives offrent également un angle parfait pour distinguer le fameux jaguar en train de se reposer, après un bon festin. Les zones sèches et éclairées sont les secteurs privilégiés des animaux à quatre pattes comme le Tapir du Brésil. C’est dans les grands plessis que les milliers de spécimens de volatiles sont les plus perceptibles.

Suivre l’histoire des Incas depuis Cuzco jusqu’à MachuPicchu

Une virée culturelle à travers les ruines et sites incas complètera les découvertes écologiques faites dans le parc national de Manú. Le périple commence dans la ville de Cuzco, plus précisément dans son centre. Les alentours de l’église La Compania de Jesus sont ornés d’anciens murs datant de l’Empire inca, des pierres multiformes rassemblées en bloc, pour former des remparts incroyablement résistants. Sur les fondations du couvent Santo Domingo se démarquent les soubassements de ce qui reste du Temple du Soleil. Les Incas célébraient les cérémonies importantes comme les mariages royaux, les funérailles et les couronnements à cet emplacement. Des collections d’objets et accessoires appartenant à cette civilisation sont conservés dans la maison de l’Amiral. Le chemin de l’Inca commence depuis la ville de Cusco, passe par la vallée El Valle Sergado et se poursuit jusqu’en altitude dans la célèbre citadelle de MachuPicchu. Les légendes racontent que cette cité fut créée pour rendre hommage au Dieu Soleil. Un sanctuaire y a été construit pour que les fidèles soient plus près de cette divinité.

Vos réactions

Votre email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires *