Saturday, 19/8/2017 | : : UTC+2
Magazine collaboratif en ligne

Tout ce qu’il faut savoir sur les écrans interactifs

Tout ce qu’il faut savoir sur les écrans interactifs

Les écrans interactifs prennent aujourd’hui d’assaut le marché des tableaux blancs interactifs (TBI). Ils doivent ce succès à leurs nombreux atouts par rapport à leurs concurrents directs. Malgré tout, cet outil reste encore assez méconnu du grand public.

Un écran interactif ?

L’écran interactif allie ingénieusement les fonctionnalités d’un TBI avec les potentialités offertes par les récentes avancées technologiques dans le domaine des écrans plats tactiles. En quelque sorte, il s’agit d’une tablette tactile géante. Les possibilités visuelles infinies et une utilisation très intuitive font de l’écran interactif un outil pédagogique idéal à disposition des écoles. Dans les entreprises, il facilitera le travail en équipe en améliorant la coordination entre les membres.

Les avantages d’un écran interactif

Avant tout, l’écran interactif est très simple à mettre en place là où les différents éléments d’un TBI nécessitent de nombreux réglages. Installé sur un cadre muni de roulettes, il pourra sans problèmes être déplacé en fonction des besoins. L’écran interactif règle également les problèmes liés à l’utilisation d’un vidéoprojecteur (bruit, ombre portée ou encore point chaud). De plus, il nécessite moins d’entretien, consomme beaucoup moins d’énergie et dure plus longtemps qu’un vidéoprojecteur. Mais le point fort de l’écran interactif reste le confort inégalé qu’il offre à l’utilisation. Ainsi, il s’allume et s’éteint en quelques secondes. Sa grande luminosité rend possible son utilisation dans une salle très éclairée tout en éliminant les risques de fatigue visuelle. Enfin, la réactivité de sa technologie tactile et sa qualité d’image surpassent de loin celles d’un TBI classique.

Une offre très large

Plusieurs critères sont à considérer dans le choix d’un écran interactif. La diagonale de l’écran déterminera principalement le montant de la facture finale. Elle devra donc être prise en compte en premier. La diagonale idéale correspond au quart de la profondeur de la salle où l’écran sera installé. Le choix se portera ensuite sur celui de la technologie utilisée pour l’écran. Par exemple, les écrans munis de la technologie infrarouge sont durables et très lumineux, mais ne peuvent s’utiliser avec un stylet ou une main gantée. Certains modèles incluent des logiciels dédiés à la collaboration alors que d’autres sont livrés sans aucun supplément. De la même façon, certains constructeurs intègrent des enceintes. Enfin, de plus en plus d’écrans interactifs sont dits « connectés » et permettent d’effectuer des visioconférences.

Un écran interactif reste plus onéreux qu’un TBI. Toutefois, sa durabilité et les faibles coûts liés à son utilisation en font un investissement très intéressant sur le long terme. De plus, le gain de productivité qu’il occasionne constitue à lui seul une raison suffisante pour en acquérir un.

Vos réactions

Votre email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires *